Kirghizistan

Les petits pois Bonduelle

This article is also available in : English

Tout a commencé par quelques courses au petit supermarché du coin. Je suis tombé en arrêt sur une boite de petit pois Bonduelle.

D’un coup, pleins de souvenirs d’enfance me sont revenus. Il n’y avait pas de supermarché à cette époque en Turquie. Quelques épiceries plus ou moins bien pourvues. Le lait, c’était un petit producteur du coin qui le livrait. Il parcourait les rues avec sa carriole tirée par un âne, ou peut-être bien un mulet. Devant chaque immeuble, il s’arrêtait et montait les escaliers en portant un bidon de lait. Les femmes avaient laissé une casserole recouvert d’une assiette sur leur paillasson. Dans la casserole un peu d’argent. Le laitier versait la quantité de lait correspondant à l’argent qu’il trouvait. Parfois en fin de tournée, il coupait son lait avec de l’eau : il fallait bien contenter tout le monde. Le plus difficile c’était l’été. Avec la chaleur, bien souvent le lait tournait. Ces jours-là, il fallait trouver autre chose pour le petit-déjeuner.

La Turquie d’aujourd’hui n’a plus rien à voir avec ce souvenir. Le pays est passé du 19eme siècle au 21eme en moins de 40 ans.

Je me demande à quoi ressemblait le Kirghizstan à cette époque. L’époque du l’URSS. Il était alors quasiment impossible de pénétrer dans ces pays. Ils étaient derrière le rideau de fer. Ils n’ont pas connu l’évolution fulgurante de la Turquie. Mais cela ne saurait tarder : même si elle a démarré avec un peu de retard, elle est désormais bel et bien lancée. La mondialisation est en marche et on peut désormais manger des petits pois Bonduelle au Kirghizstan.

Le tourisme s’y développe aussi. Les routards sont au tourisme, ce que les bryophytes, les mousses si vous préférez, sont à la flore : ce sont eux qui commencent par coloniser l’espace. Le tourisme de masse suivra peu après. Et des routards, qu’ils soient à vélos, à moto ou en transport en commun, il y en a vraiment beaucoup dans le coin. Quoique pour ce qui concerne les motos, ils sont déjà repartis se mettre au chaud en Europe. L’hiver arrive vite à ces altitudes. J’en ai fait l’amère expérience, puisque ma zénitude (lymphatisme ?) habituelle m’a fait un peu trop tarder et que le Pamir m’est désormais inaccessible. Mais cela n’est pas trop grave. Je reviendrai. Il est facile de louer une moto ici, et en 3 semaines, l’été, il y a vraiment de quoi d’amuser. Mais oui, ici ce n’est pas vraiment l’inconnu. Enfin pas assez à mon goût. Est-ce cet état de fait qui me laisse cette sensation d’insatisfaction latente que j’éprouve depuis le départ de ce voyage ? Pas assez d’aventure ? Pas assez d’inconnu ? Guido que j’ai rencontré récemment, 6 ans de tour du monde à moto, m’a dit qu’il ne faudrait jamais commencer par l’Afrique. Peut-être a-t-il raison. Le manque de communication me frustre aussi profondément. Le Russe est ici, ce que le Français est en Afrique de l’Ouest : la langue commune, la langue de l’échange. Ici, oui, c’est certain, il faut parler le Russe si l’on veut vraiment profiter du voyage. La culture équestre est extrêmement riche, mais je n’ai pu en avoir qu’un léger aperçu : pas assez d’interlocuteurs connaissant le Russe ET les chevaux.

 

Et puis aussi … peut-être que malgré ma peau blanche, j’ai le cœur trop noir ?

 

« … Je ne suis pas noir
Je suis blanc de peau
Quand on veut chanter l’espoir
Quel manque de pot… »

 

chantait Nougaro.

 

Afrique, mon Afrique disait le poète. « Black, never Back »  disent les africains.

Ce matin en me levant, j’ai failli partir. Ne plus réfléchir, et rallier l’Afrique le plus rapidement possible. Tracer afin de me retrouver en terre Africaine enfin.  Retourner sur mes pas, et depuis la Grèce trouver un bateau qui m’amène en terre Juive et de là, sur un boutre rejoindre l’Egypte puis le Soudan. Pourquoi pas. L’idée me plait.

Ou bien continuer comme prévu. Iran, Pakistan. Cela doit être bien le Pakistan, je pense. Loin des circuits de routards. Loin de tout. Puis, une fois en Inde, trouver un bateau ou un avion et rejoindre la Tanzanie ou le Mozambique ?

J’ai écrit à Kuehne et Nagel aujourd’hui. J’attends leur réponse.

 

Vous feriez quoi vous ? Oui je sais… dommage de ne pas explorer plus l’asie… mais l’Afrique est en moi. Elle m’appelle. Je crois qu’il faut que j’y retourne.

 

PS : Ah oui. La photo, c ‘était ma mère en train de discuter avec l’épicier.

PS bis : Ne me faites pas dire ce que je ne dis pas : non ce n’était pas mieux avant. C’était différent. On y a gagné sur certains plans et perdus sur d’autres.

 

PS ter : le 20 eme siècle aura été le siècle de l’amélioration du confort de vie (je dis bien confort et non pas qualité de vie qui est une autre notion plus subjective), de la productivité, de l’urbanisation galopante .. et celui de la laideur aussi. Mon dieu ce que la plupart des villes sont laides ici et là.

 

PS 4 : le début de l’industrialisation Turque : 1970, Renault s’installe dans un champ…

 

Previous Post Next Post

You Might Also Like

3 Comments

  • Reply Nelly 29 octobre 2018 at 14 h 27 min

    Moi je dirai …. écoute toi et laisse faire tes émotions !!! Tu ne peux pas continuer ce voyage en citant toujours l’Afrique…. si cap au Sud était ton destin ? Quel bonheur de pouvoir faire selon ses envies !!!! Va et surtout … ne te retourne pas !!! Toutes mes pensées positives pour faire ton choix …. une fois que tu auras tourner le guidon et fait rugir ta compagne de voyage …. ça sera le Bon Choix !!!
    Take care .

  • Reply Savary Herve 27 octobre 2018 at 11 h 46 min

    Je suis né à Arras, la pauvre cigogne à gravement foiré, me livrant à mes Chers Parents, au Nord de la France alors que je me sens Africain, preuve irréfutable : je n’aime pas le froid !!!

  • Reply Jacky Ernewein 27 octobre 2018 at 9 h 52 min

    Salut JJ, alors moi je vais te dire de continuer pour rejoindre la Mongolie, par exemple. Ne jamais renoncer. L’ Afrique est en toi. Laisse l’ Asie vraiment venir à toi… Tu as ce que nous autres pauvres voyageurs de deux ou trois semaines n’ avons pas…le temps ! richesse absolue… Never give up ! Amitiées Alsaciennes !!

  • Leave a Reply