Liens Amis, Livre

Il était une fois une blonde…

Une blonde, cela a les yeux bleus. Forcément ! Et une blonde, aux yeux bleus, c’est une “fashion victim”. Nécessairement ! Talons hauts, 10 cm c’est un minimum et de préférence des Louboutins ou des Jimmy Choo. Evidement ! Réhaussé de jolis bas noir style Dim Up. Fatalement ! Elle porte de luxueuses robes et son habitat naturel favori est Paris, ses belles avenues historiques et ses restaurants chics. Immanquablement !

Et puis, une blonde cela ne sort jamais sans sa trousse “make up”, histoire de faire une retouche maquillage si nécessaire. Obligatoirement !

Quand une blonde grimpe sur une moto, c’est dans le meilleur des cas comme passagère, mais le plus souvent, c’est juste pour faire joli.

Dans ce dernier cas, la moto sera de marque Harley Davidson. Inévitablement !

Ces vérités relèvent du bon sens populaire et sont connues de tous.

Mais comme toute vérité, il est parfois utile d’en faire la démonstration de manière scientifique. Cela passe alors par une étude approfondie d’un spécimen dans son milieu naturel. Le sujet que j’ai sélectionné pour cette étude se prénomme Sophie, une pure parisienne, travaillant dans la communication. Bref, le spécimen parfait !

Première vérification : Est-ce bien une blonde aux yeux bleus ? Parce que si tel n’était pas le cas, si, par exemple elle avait des yeux marrons, cela remettrait en cause la validité des observations ultérieures. Une simple photo, permet de vérifier ce premier point aisément : Oui le spécimen étudié est bien une blonde aux yeux bleus.

 

 

Nous pouvons donc continuer l’étude.

“La Blonde” par définition est souvent associée aux motos de marques Harley Davidson. Elle peut alors porter soit des tenues très déshabillées, soit une tenue de Biker. Pour l’occasion, elle abandonne (mais de manière très provisoire) ses Louboutins pour des Santiags.


 

Là encore, quelques photos confirment ce point. Voici donc notre spécimen sur un Harley avec la tenue adéquat.

 

 

 

 

 

La Blonde prend grand soin de son aspect physique en général et de sa peau en particulier. Pour ce faire, elle n’hésite pas à recourir à des luxueuses crèmes de soins. La dernière mode semble d’ailleurs être l’utilisation de masques de boue. Vous trouverez ci-dessous le descriptif d’un produit communément utilisé par la blonde parisienne : il s’agit “d’un masque boue au zinc et cuivre qui nettoie et purifie instantanément la peau. Qu’est-ce qu’il fait ? Il absorbe l’excès de sébum, élimine les impuretés, désincruste les pores et réduit l’apparence des imperfections pour une peau nette et matifiée durablement sans être desséchée.”  (publicité gratuite et sans engagement)

 

 

 

 

Cette photo semble prouver l’utilisation de ce genre de produit par notre spécimen.

 

 

 

 

 

L’un des aspects majeurs qui caractérise la blonde, c’est son côté “fashion victim” qui se traduit entre autre par le port de jolies escarpins aux talons démesurés rehaussés de magnifique bas noir. Dans le cas présent, on ne peut que constater la présence de caractéristiques atypiques.

 

 

 

 

 

 

Arrivé à ce stade, le scientifique rigoureux que je suis, se devait de vérifier le reste de la tenue du spécimen. Et là, les constations faites sont telles que j’avoue avoir hésité à publier cette étude, de peur de ternir ma réputation. Ce que j’ai constaté est tout bonnement incroyable. Encore une fois, la preuve en image :

L’observation du spécimen dans son habitat naturel m’a également laissé pantois et dubitatif, à la limite de l’effroi :

En outre, elle parle une langue bizarre, presque incompréhensible. Je vous livre ici la transcription partielle d’un de ses posts, que j’ai pu ramener au péril de ma vie :

“ce fut surtout une matinée de gueux … mortecouille j ai bien guedouillé dans l’herbe détrempée. y aurait des rizières dans le pays Tourangeaux ? bien arrivée, nouveau sélecteur de vitesse. vannée mais contente. maintenant festoyons !”

Bref, vous l’aurez compris Sophie est une motarde heureuse qui adore se vautrer dans la boue quant elle ne voyage pas (à moto) au Japon ou ailleurs. Elle tient une page Facebook ainsi qu’un Blog, dans lequel elle a publié une critique sur mon livre qui m’a été droit au coeur.

 

Merci Sophie ! 😉

 

 

Breaking news : rien ne va plus… Sophie se met à la petite reine…

Previous Post Next Post

You Might Also Like

No Comments

Leave a Reply